Turquie région Cappadoce

La région de la Cappadoce correspond approximativement à un cercle de cinquante kilomètres de diamètre, qui comprend, entre autres, les villes d'Aksaray et de Nevşehir. La population ne dépassant pas le million d'habitants.
Le paysage se caractérise par des plateaux formés par les cendres et les boues rejetées par les volcans voisins, des gorges, des cheminées, ainsi que de grandes plaines constituées de résidus volcaniques.

 Le paysage unique de la Cappadoce est le résultat de l'action des forces naturelles au cours des millénaires. Il y a environ 60 millions d'années, s'éleva la chaîne montagneuse du Tauro dans l'Anatolie méridionale (à la même époque la chaîne alpine se formait en Europe); s'accompagnant de la création de nombreux ravins et de dépressions en Anatolie centrale.
Il y a près de 10 millions d'années, ces dépressions furent remplies de magma et de roches volcaniques issus des nombreux volcans en éruption de l 'Anatolie centrale, dont ceux d'Erciyes, Keciboyduran, Develi, Göllü Dagi et Melendiz.

 

Les dépressions disparurent peu à peu, transformant la région en un plateau élevé. Toutefois, les roches qui les comblèrent ne furent pas très résistantes à l'érosion du vent et de la pluie, aux changement de température et aux rivières.
Ainsi, les variations thermiques désagrégèrent le sol, permettant à l'eau de s'infiltrer et d'éroder la roche.
Lorsque le tuf volcanique est très tendre, il se désagrège totalement pour former une plaine poussiéreuse. Sur les reliefs pentus, l'érosion crée des canyons, cônes, pitons, cheminées et autres formation typiques de la région.
Les sites les plus remarquables sont la vallée de Göreme où a été aménagé un musée à ciel ouvert, les canyons d'Ilhara et de Soganlı, les villes souterraines de Derinkuyu et de Kaymakli.i furent creusées dans un tuf très tendre.

Cliquez sur la photo pour un plus grand format.